L'emploi chez Free Mobile

AddThis Social Bookmark Button

Free Mobile doit recruter de nombreux talents pour atteindre ses objectifs. Aujourd'hui, environ 1000 personnes ont rejoint les équipes du 4ème opérateur. L'objectif de Free Mobile est de recruter 5000 personnes en emplois directs à l'horizon 2018. Dans cette rubrique évolutive nous vous indiquons les objectifs de l'opérateur en matière d'emploi et vous donnons les adresses Internet pour postuler.

Les données présentes ci-dessous sont issues du dossier de candidature effectuée par Free Mobile pour obtenir la 4ème licence 3G. Une partie du dossier de candidature a été rendue publique par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Nous avons utilisée cette partie rendue publique pour effectuer la synthèse dans cet article.

Free Mobile prévoit la création de plus de 5000 emplois directs d’ici à fin 2018 en vue de constituer sa structure d’opérateur mobile et de plus de 8000 emplois indirects qui bénéficieront à des partenaires industriels et à des sous-traitants.

Les créations d’emplois : aspects quantitatifs

  • Free Mobile estime que le nombre de créations d’emplois (directs plus indirects) devrait s’élever à 3000 dont plus de 1000 emplois directs à la fin de 2012, année de lancement commercial du service.
  • Pour le plus long terme, en 2018, Free Mobile estime que le nombre de créations d’emplois (directs plus indirects) s’élèverait à environ 13000 dont 5150 emplois directs. Free Mobile avance un nombre de l’ordre de 9500 emplois au total à l’horizon 2018.
  • Le nombre d’emplois induits (c’est-à-dire d’emplois qui ne sont pas liés directement à l’activité de l’opérateur) n’est quant à lui pas quantifié, mais Free Mobile apporte toutefois quelques éléments qualitatifs et quantitatifs à cet égard.

Les créations d’emplois directs

Free Mobile indique qu’il organisera son développement en deux phases :

  • Lors d’une première phase de démarrage, précédant le lancement commercial annoncé pour 2012 et destinée principalement au déploiement du réseau, l’opérateur disposera d’effectifs internes réduits constituant un  « noyau dur » préfigurant l’organisation finale envisagée. Lors de cette phase de démarrage, tout en commençant à étoffer progressivement ses moyens internes, l’opérateur  fera surtout appel à des prestations externes notamment pour le déploiement ainsi qu’à des ressources internes au groupe Iliad.
  • Après le lancement commercial, l’opérateur s’inscrira dans une phase visant à renforcer significativement ses effectifs en fonction de l’accroissement du nombre des abonnés, assurant ainsi une migration vers l’organisation cible à l’horizon de 2018. Dans cette deuxième phase, les postes d’exploitation technique et commerciale prendront de l’essor.

Phase de démarrage

  • Le groupe Iliad prévoit de créer 143 postes d’ici fin 2010 pour Free Mobile. Ces postes, constituant le noyau dur, seront répartis dans 7 directions opérationnelles et 7 directions de support qui préfigureront l’organisation cible.
  • Ils seront complétés progressivement au cours de l’année suivante en 2011.
  • Les fonctions commerciales (relations abonnés, ventes) et les fonctions opérationnelles du réseau (maintenance, exploitation) resteront encore limitées jusqu’à la fin de 2011, date à laquelle les effectifs totaux se monteront à 469 emplois, juste avant l’ouverture commerciale du service.

Migration vers l’organisation cible

  • La deuxième phase qui débutera autour de 2012 (année du démarrage commercial) correspondra à une extension significative des effectifs, essentiellement au profit des fonctions commerciales (relations abonnés, ventes) et permettra d’atteindre ainsi les effectifs cibles de plus de 5000 emplois à la fin de 2018.
  • L’articulation entre les deux phases, avec la répartition et l’évolution du nombre d’emplois de Free Mobile (contribution directe à l’emploi) selon les différentes activités, est la suivante :

  • De façon plus détaillée, les répartitions des effectifs emplois temps pleins (ETP) de Free Mobile aux dates clé de fin 2010 (démarrage de l’activité), de fin 2012 (année d’ouverture commerciale du service) et de fin 2018 (phase de maturité de l’activité) indiquées par Free Mobile sont les suivantes :

Free Mobile note que le ratio adopté pour le calcul des effectifs chargés des relations clients (8 millions d’abonnés au bout de 8 ans (en fin 2020) pour des effectifs chargés des relations abonnés évalués à fin 2018 à 2865 ETP) est de l’ordre de 3000 abonnés actifs pour un ETP. Le candidat estime que ce ratio est meilleur que celui retenu par les opérateurs actuels, qu’il évalue, sans détailler son calcul, à environ 3500 à 5500 abonnés actifs pour un ETP.

Adresse pour postuler aux offres d'emploi

Comme le montre les points ci-dessus, Free Mobile et le groupe Iliad/Free recrute en permanence de nouveaux profils. Ci-dessous, retrouvez les liens vers les offres d'emploi (le premier lien étant le plus fourni).

Les dernières actualités sur l'emploi chez Free Mobile :

e-max.it: your social media marketing partner

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

Nous suivre

            

A PROPOS