Accueil des MVNO : L'Arcep ouvre une procédure contre Free Mobile

AddThis Social Bookmark Button

L'Arcep a décidé d'ouvrir une procédure en manquement contre Free Mobile. En cause, les tarifs de gros proposés par Free Mobile aux opérateurs virtuels. Des tarifs jugés trop élevés. Une sanction contre Free Mobile pourrait tomber.

En février, conformément à ses obligations, Free Mobile publiait les conditions d'accès à son réseau pour les opérateurs virtuels (ex : Prixtel, Simyo etc...). Dans ces documents, Free Mobile expliquait les tarifs de location de son réseau pour les opérateurs virtuels éventuellement intéressés.

Immédiatement après la publication de ces documents, l'association Alternative Mobile (Virgin mobile, Afone, Auchan, Carefour, NRJ Mobile, Prixtel etc...) a dénoncé une "mascarade" sur les tarifs et un "camouflet infligé à l’ARCEP".

Des tarifs pas très compétitifs

Après vérification, les tarifs proposés par Free Mobile aux MVNO ne sont en effet pas très compétitifs. Voici les tarifs de l'offre light MVNO :

En prenant ces tarifs, le forfait 2€ (60min/60sms) de Free Mobile coûterait 7,91€ HT à produire par un MVNO, sans compter ses propres frais. Détails : 5,5c€*60 pour la voix + 4,35*60 pour les sms + 2 € pour l'accès au service.

Un MVNO choisissant de louer le réseau Free Mobile ne pourrait donc jamais rivaliser avec le forfait de son hôte.

Une sanction possible contre Free Mobile

Au vu de ces tarifs, l'association Alternative Mobile a demandé début mars une sanction contre Free Mobile auprès du régulateur des télécoms (Arcep). Celui-ci vient tout juste de lui donner raison en ouvrant une procédure de manquement à l'encontre de Free Mobile.

Début avril, l'Autorité de la concurrence avait aussi décidé d'ouvrir une enquête sur la question.

Source : Zdnet

e-max.it: your social media marketing partner

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

Nous suivre

            

A PROPOS