Orange menace de suspendre l'accord d'itinérance avec Free Mobile

AddThis Social Bookmark Button

Orange rejette toutes les accusations sur son éventuelle responsabilité dans les pannes subies par Free Mobile ces dernières semaines. Auprès de l'AFP, l'opérateur se défend et menace de suspendre l'accord d'itinérance qui le lie avec Free Mobile.

Orange a réagi violemment aux accusations du président de l'Arcep. Dans une interview au Figaro, Jean-Ludovic Silicani avait affirmé que les problèmes de Free Mobile étaient dus à l'accord d'itinérance avec Orange.

Selon M. Silicani, "les deux parties ont sous-estimé à la fois le nombre d'abonnés et la quantité de trafic passant par le réseau d'Orange".

Selon l'Arcep, les deux parties ont surtout sous-estimé le succès de l'offre "sociale" à 2€. Cette offre conduirait les abonnés à ressortir des vieux téléphones 2G. Les fréquences 2G ne sont émises que par le réseau Orange, car Free n'émet qu'en 3G, faisant peser un peu plus sur les liens d'interconnexions entre les deux opérateurs. "Près de la moitié des appels de Free Mobile sont en 2G, mais comme il ne dispose pas d'un tel réseau, ses clients utilisent celui d'Orange" explique l'Arcep.

La saturation des liens d'interconnexions entre Free et Orange serait le principal problème que rencontre le nouvel opérateur actuellement (lire : Pannes sur le réseau Free Mobile : d'où vient le problème ?).

Une menace de rupture

L'opérateur historique a violemment réagi aux propos de l'Arcep indiquant qu'il déclinait "toute responsabilité dans les dysfonctionnements" de Free Mobile.

Et Orange ajoute qu'il "n'hésitera pas à suspendre" l'accord entre les deux opérateurs "si des incidents sur le réseau de Free Mobile devaient affecter (sa) qualité de service", a déclaré samedi un de ses porte-paroles à l'AFP.

Même si l'application de cette menace aurait des conséquences catastrophiques pour Free, elle est loin d'être appliquée. L'intérêt économique d'Orange devrait dominer, rappelons que ce contrat d'itinérance est estimé à plus d'un milliard d'euros sur six ans.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Derniers commentaires

Nous suivre

            

A PROPOS